idioma francésenglish languageespañol

Música y conciertos

Ce soir j'attends Madeleine

cesoir63.jpeg

L'HISTOIRE

Au café l’Alcazar, un serveur en fin de service attend sa bien aimée en chantant ses petites histoires de vie. - Ce soir, il attend Madeleine.

Pour faire passer le temps, il nous raconte « ces gens-là » qui font partie de son quotidien. La Montalant, tenancière de bar aigrie et autoritaire, les notaires d’en face qui se font traiter tous les soirs de cochons. La jolie Madeleine qui se fait attendre... le public devient confident d’un jour parmi tant d’autres.

Il n’a que des lilas en plastique sous la main, il se console avec des madeleines Bonne Maman et finalement partagera ses bonbons avec le public. C’est peut-être justement en cela que réside la poésie tout en finesse du spectacle : une réappropriation sincère et touchante d’un monstre sacré.

Ce n’est pas « au suivant » que le public demande, mais bien « une autre».

LA MISE EN SCENE

Ce trio prend le pari audacieux de nous faire oublier la voix du monument Jacques Brel pour mieux en redécouvrir la musique et l’univers. Pari tenu avec une histoire simple et bien ficelée

Sur scène, des tables, des chaises, du vin prêt à couler à flots, un piano et un accordéon pleins de promesses... Puis des lumières s’effacent, la musique monte et l’on glisse tout doucement vers une autre époque. Voici qu’entre en scène le meneur de la soirée, à la fois récitant, chanteur et comédien qui, flanqué de deux musiciens extraordinaires, offrira à l’audience 1h30 d’évasion mélodique.

LES CHANSONS

La valse à mille temps  /  L’ivrogne (Refrain)  /  Madeleine (Couplet 1)  /  Le Gaz  /  Les remparts de Varsovie  /  Ces gens-là  /  Madeleine (Couplet 2)  /  Le prochain amour  /  Au suivant  /  Medley (La bière/J’arrive/Amsterdam)  /  Mathilde  /  Knokke le Zoutte  /  Madeleine (Couplet 3)  /  Les bonbons  /  Jeff  /  L’ivrogne  /  Les bourgeois  /  Madeleine (Fin)  /  Rappel : Quand on a que l’amour